Orange ouvre les logiciels libres de sa Livebox

Box Internet - Mobile

Vous souhaitez changer de forfait internet ou mobile ? Contactez-nous au 09 87 67 93 84 (lundi-vendredi 8H-21H ; samedi 9H30-18H30) ou déposez une demande de rappel gratuit.

Annonce

Box Internet - Mobile

Vous souhaitez changer de forfait internet ou mobile ? Contactez-nous au 09 87 67 93 84 (lundi-vendredi 8H-21H ; samedi 9H30-18H30) ou déposez une demande de rappel gratuit.

Bon mouvement chez Orange. Ce dernier propose l'ensemble des logiciels LGPL et GPL utilisés pour ses Livebox (Sagem, Thomson/Inventel, Mini et 2) en téléchargement. Comme SFR-Neuf, Orange respecte ainsi le contrat GPL et LGPL. Orange a ouvert le site Livebox-Opensource. Ce dernier permet à la communauté Open Source et Logiciels Libre d'accéder aux codes sources des logiciels libre présents dans les différentes Livebox de l'opérateur. Orange répond enfin à la communauté qui l'accuse de ne pas proposer les versions utilisés comme l'impose la GNU GPL. Comme de nombreux logiciels embarqués, les firmwares de la Livebox utilisent des logiciels libre, en particulier le noyau Linux, le pack de commandes Busybox et le pare-feu iptables. Ainsi, on peut voir ce qu'utilise Orange, Sagemcom (ex-Sagem Communications) et Thomson pour les firmwares des Livebox:
  • sur la Livebox Sagem, on trouve toolchain, openSSL et e2fsprogs
  • sur la Livebox Thomson/Inventel et mini, on trouve bluez, bridge utils, busybox, dhcpcd, dtftp, dnsmasq, e2fsprogs, ebtables, ftp, inetd-ping, iproute2, iptables, l2tpd, Linux 2.6.12, mtd, ntpclient, pcmcia-cs, ppp, procps, redboot, toolchain, tsnmp, udhcp, updatedd, vlan, wget et wireless_tools
  • sur la Livebox 2, on trouve busybox, samba, openSSL, e2fsprogs et toolchain.
Il leur a fallu du temps pour qu'Orange (Wanadoo) donne accès à une partie du code source du firmware de ses Livebox. Ce retard est du aux développements et des clauses de confidentialités de Sagemcom et de Thomson. Ils sont à la fois créateur du matériel et développeur des firmwares de leur machines.

Commentaires