Infos - Souscription

09 75 18 80 51

Vous êtes ici

Fournisseur

head
logo Orange
Orange - France Télécom

Orange est maintenant l'opérateur historique français. Il tient l'héritage de France Telecom, même si la marque vient du Royaume-Uni.

Orange est l'opérateur historique français, même si le nom vient du Royaume-Uni. Il est l'opérateur du Service Universel de Téléphonie (SUT) et détient la gestion des installations cuivre de France, notamment les lignes téléphoniques utilisées par l'ADSL et des gaines du Plan Câble utilisées par certains réseaux FTTLA de Numericable. Il porte l'héritage des PTT et du service de téléphonie fixe.

Au 30 septembre 2014, Orange compte :

  • 16,663 millions de clients fixe (RTC)
  • 10,258 millions de clients Internet (Livebox)
    • dont 481 000 clients en fibre optique
  • 27,152 millions de clients mobile
    • dont 19,391 millions d'abonnés mobiles

Dans le cadre de ses obligations SUT, Orange assure la gestion des 13,649 millions de lignes fixes exploitées par ses concurrents (dégroupage).

Orange est ainsi le premier opérateur sur le marché de l'Internet, de la fibre optique FTTH et du mobile en France. Il est également réconnu 1er opérateur par la qualité de son réseau mobile par l'ARCEP.

Son histoire

Histoire de France Telecom

En 1878, le gouvernement français crée un ministère des Postes et des Télégraphes. En 1889, les services du téléphone sont nationalisés mais il faudra attendre 1923 pour que les services s'intègrent au Ministère des Postes, Télégraphes et Téléphones (PTT). En 1941, le gouvernement de Vichy crée la Direction Générale des Télécommunications (DGT) en fusionnant les directions d'exploitation téléphonique et télégraphique. En 1944, la France libérée crée le Centre National d'Etudes des Télécommunications (CNET) pour la R&D de la DGT.

Suite à une directive européenne sur la concurrence dans la téléphonie fixe, la DGT devient France Telecom en 1988 mais il faudra attendre la loi du 2 juillet 1990 pour que France Telecom et La Poste deviennent des entreprises publiques et indépendantes des budgets de l'Etat en 1991. Le 2 juillet 1992, l'opérateur crée son opérateur mobile 2G, France Telecom Mobile, avec la marque iTineris. En 1995, l'opérateur lance Wanadoo, son fournisseur d'accès à Internet pour le grand public en RTC et Numeris (en RNIS). Une loi de juillet 1996 transforme France Telecom en société anonyme avec l'Etat en tant qu'actionnaire unique. En 1997, l'opérateur est mis en bourse avec une valeur d'introduction de 27€. L'ouverture de la concurrence sur le réseau fixe peut alors commencer à partir de 1998.

En 1996, France Telecom regroupe toutes les activités numériques dans une filiale France Telecom Interactive. Elle regroupe les activités FAI (Wanadoo, Voila, GOA,...), Pages Jaunes, Wanadoo Editions (Index+) et Wanadoo e-Merchant (Alapage, Marcopoly,...). En 1998, France Telecom Interactive passe à Wanadoo interactive et est introduit en Bourse. Wanadoo rachète Freeserve (Royaume-Uni) en 2001 et Eresmas (Espagne) en 2002. La marque est proposée en licence de marque aux FAI des filiales de France Telecom mais également à d'autres opérateurs, notamment en Algérie et au Maroc.

Depuis 1996, les activités grands public sont divisées entre 3 secteurs et marques : le fixe avec France Telecom, l'Internet avec Wanadoo et le mobile avec iTineris.

Histoire d'Orange au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, Pactel Corporation, British Aerospace, Millicom et Matra créent en 1990 le consortium Communications Microtel pour développer une offre mobile en exploitant une licence GSM mais cela fut un échec. L'opérateur hong-kongais Hutchinson Whampoa devient actionnaire majoritaire en 1991 et décide de relancer l'opérateur. En 1994, Microtel devient Orange et le quatrième opérateur mobile du pays. A partir de 1998, Orange devient la marque d'Hutchinson pour l'Europe et en licence de marque dans plusieurs pays (Israël, Australie,...).

Fin 1999, l'opérateur allemand Mannesmann rachète Orange à Hutchinson pour 33 milliards de dollars, mais ce dernier est racheté à son tour par l'opérateur britannique concurrent Vodafone pour 112 milliards de livres. Mais l'Union Européenne demande à Vodafone de vendre Orange à un autre opérateur pour finaliser la fusion.

France Telecom-Orange

En mai 2000, France Telecom rachète Orange à Vodafone pour 39,7 milliards d'euros. L'opérateur décide alors de regrouper derrière la holding Orange toutes ses activités mobiles mondiales en février 2001 et cette dernière est introduite en Bourse à 95€. La plupart des opérateurs mobile de France Telecom commence alors à passer à la marque Orange. En Belgique, Orange doit laisser son opérateur local à son co-actionnaire KPN qui change pour la marque BASE, afin de préserver la filiale locale de France Telecom, Mobistar. En juin 2001, France Telecom Mobile devient Orange France et passe les marques iTineris, OLA et mobicarte à Orange.

Mais la bulle Internet éclate et le groupe se retrouve avec une dette de 70 milliards d'euros (dont plus de la moitié provient du rachat d'Orange). L'opérateur part en recherche d'économie et vend des filiales et des participations. En 2004, France Telecom décide de récupérer les activités d'Orange et de Wanadoo et les retire de la Bourse mais, remet en vente la division PagesJaunes (avec Mappy et Kompass) en 2005. Au passage, Wanadoo Interactive est réintégré dans France Telecom. Néanmoins, cela n'empêche pas l'opérateur d'innover : Wanadoo lance sa box en 2004, la Livebox, après l'avoir appelée un temps la Wanadoo Home.

En 2006, France Telecom décide de passer l'ensemble des marques à Orange. Ainsi, en juillet 2006, le FAI Wanadoo et le service de TV par ADSL, MaLigneTV, prennent la marque Orange. Mais les structures financières restent les mêmes : fixe pour France Telecom, Orange Internet (marque de France Télécom) et Orange mobile (Orange France). De plus, France Telecom décide de regrouper toutes les activités à destination des grandes entreprises derrière la marque Orange Business Services. Les centres de Recherche et Développement de France Telecom (dont le CNET) prennent le nom d'Orange Labs. En 2009, Orange Internet lance sa Livebox v2.

En gagnant des droits TV (Ligue 1 et films Warner), France Telecom crée les chaînes Orange Sport et Orange Cinéma Séries pour diffuser des programmes exclusifs. De plus, l'opérateur investit dans certaines startups françaises tel que Deezer et Dailymotion. Avec la perte des droits TV de Ligue 1, Orange Sport est abandonné tandis que Canal+ entre dans le capital d'OCS qui perd les droits sur les films Warner mais gagne les droits sur les séries HBO.

Après de nombreuses conversions et de ventes de filiales, le service fixe historique abandonne la marque France Telecom en 2012. En 2013, la Livebox Play vient renforcer les performances de la box d'Orange. Il faudra attendre le 1er juillet 2013 pour que la société réintègre sa division mobile et forme un opérateur unique sous la bannière d'Orange.

Internet

Pour son service Internet, Orange utilise 2 réseaux (cuivre et fibre) et propose plusieurs services afin de fournir une connexion sécurisée. Afin de garantir l'ensemble des services, Orange a développé sa box, la Livebox, mais cette dernière a évolué pour profiter des dernières innovations.

Téléphonie

La téléphonie d'Orange est présente par 2 moyens : le RTC et la VoIP. Le RTC existe depuis plus longtemps avec le Plan des années 1970.Depuis 2004, Orange propose avec la Livebox son service de téléphonie VoIP.

Télévision

En juin 2006, Ma Ligne TV devient la TV d'Orange (VoD d'Orange) et intègre définitivement les offres Internet d'Orange. Avec la fusion CanalSat-TPS, Orange décide de se lancer dans les bouquets payants. En 2008, Orange lance son service TV par satellite pour palier la couverture de la TV d'Orange par ADSL.